Où voir les coureurs Maxi-Race

Conseils diététiques

AVANT LA COURSE :
  • Pas trop de féculents la veille
    Il est trop tard pour faire le plein d’énergie, vous n’aurez pas le temps de les stocker … pensez-y quelques jours avant en augmentant les portions de féculents midi et soir. Autrement dit pour la veille : une  – grosse ok – assiette suffit … inutile de se resservir 3 fois… !
  •   Ne supprimez pas complètement les légumes !
    La semaine avant, prenez des légumes cuits ou des crudités (mais attention pour la veille de course : pas trop de crudités si vous êtes sensibles au niveau intestinal et plutôt sujet au stress d’avant course…).
  •  Réduisez légèrement la portion de protéines.
    Pour laisser une plus grande place aux féculents et pour réduire l’acidité – au niveau rénal – du repas. Prenez une plus petite portion qu’habituellement (ce que l’on appelle vulgairement les « protéines » étant = viandes, poissons, œufs, crutacés…etc).
  • Petits plaisirs oui mais pas trop
    En petites quantités : alcool, fromage, fritures, pâtisseries… Cela peut s’ajouter à un repas éventuellement – à portions réduites – mais ne pas être la base du repas… !
PENDANT LA COURSE :
  • Toujours tester et goûtez vos produits AVANT
    Sur une compétition « test » (en compétition plutôt qu’à l’entraînement pour être réellement dans les mêmes conditions) avant de les utiliser sur une course « objectif ».
  • Buvez régulièrement
    Toutes les 10-15 min – et dès le début !! Nous commençons à transpirer rapidement alors il faut recharger de la même façon : rapidement, en eau mais aussi en minéraux … à choisir : eau et/ou boissons, c’est très personnel et à adapter en fonction de vos goûts et tolérances.
  •  Mangez régulièrement
    Mais par petites quantités (Pour ne pas trop surcharger l’estomac mais aussi pour une meilleure assimilation), toutes les 30-40 min et dès 30min à 1h d’effort.
APRES LA COURSE :
  •  Grignotez rapidement après la course
    Pour une meilleure récupération, il est bon de refaire le plein de sucres le plus rapidement possible après un effort intense, alors, si votre estomac vous le permet, grignotez au ravitaillement et buvez sucré pour recharger les batteries !
  • Du plaisir et de l’équilibre
    Faîtes-vous plaisir avec un bon dessert ou un bon alcool (bière ou vin rouge…) ou un plat copieux … mais évitez d’additionner les excès…apéritif + entrée copieuse + plat lourd + dessert hyper lourd… !! (= choisissez votre « excès » … !).
AVEC ST-YORRE BIEN S’HYDRATER POUR OPTIMISER SES PERFORMANCES

Une déshydratation de 2% diminue la performance sportive de 20%.
Pas la peine de s’entrainer durement si c’est pour tout perdre en oubliant de boire ! Les impacts négatifs de la déshydratation sur les performances sportives amènent moins de vitesse et d’endurance, des signes de fatigues, des difficultés à maintenir l’effort, des chutes…

L’eau est essentielle à tous

AVANT L’EFFORT :
Une bonne hydratation avant l’effort facilite la réussite de la performance alors qu’une étude de l’INSEP a montré qu’un sportif sur deux ne boit pas assez.
Vous devriez boire au moins de 1,5 litre à 2 litres d’eau par jour.
Deux alertes possibles :
Les urines sont foncées, c’est que le corps est mal hydraté.
On a soif la nuit, c’est qu’on n’a pas assez bu pendant la journée.

PENDANT L’EFFORT
Pour éviter une surchauffe de l’organisme qui pourrait entraîner une baisse de performance, il faut boire 20cl toutes les 15 mn mais cela varie avec le poids, l’intensité de l’effort et la température extérieure. En moyenne, buvez 75cl par heure.
Au delà d’une heure d’effort, l’eau simple ne suffit plus car l’organisme perd de l’eau, des calories et des minéraux, notamment du sodium. Il faut alors choisir une eau riche en minéraux.

APRES L’EFFORT
Une eau minérale bicarbonatée est idéale pour bien se réhydrater et lutter contre l’acidité musculaire. Une hydratation insuffisante augmente le risque musculaire, tendineux.

Pour toutes ces raisons, l’eau minerale St-Yorre est parfaitement adaptée aux sportifs!