Préparation mentales

Vous êtes votre premier Coach !
Créez un contexte favorable à la performance.

Se préparer mentalement pour une épreuve, c’est avant tout, respecter son écologie pour durer, autrement dît être en harmonie entre son projet personnel et l’objectif sportif, au risque de se retrouver rapidement en détresse le jour de l’épreuve, en exemple le nombre d’abandons records sur les Ultras (Chrono trop ambitieux, distance et dénivelé pas adapté).
Comment mieux appréhender son objectif ?
La meilleure connaissance de soi est une piste…

Il n’y a pas de performance dans le durée, sans connaissance de soi. Beaucoup d’athlètes de Haut Niveau ont recours, à des rituels d’avant course pour réduire l’anxiété et le stress mais cela à un impact aléatoire sur la performance. D’autres exploitent des routines de performances qui permettent d’optimiser  son potentiel,  en travaillant sur des boosters  par Imagerie Mentale ou sur le fait d’optimiser toutes ses capacités à l’entraînement et le jour de l’épreuve par un travail régulier en relaxation et Sophrologie.

Créez le contexte pour prendre aussi un bon départ en est une autre…
Penser à la préparation et à l’entrainement, est une condition nécessaire mais pas suffisante. Appliquer quelques critères de performance, pour être bien dans sa tête et dans son corps renforce le contexte de réussite.
1/ Faites-vous Plaisir !

Plus de 90% des athlètes de Haut Niveau revendique le plaisir pour être performant.
Il y a plaisir si l’objectif est adapté. Un objectif juste est un objectif écologique, c’est celui qui vous correspond en termes de ressenti et vous mobilise chaque jour pour vous réaliser. L’objectif ne doit pas seulement flatter votre égo mais il doit aussi correspondre à vos moyens, possibilités physiques et intellectuelles.
Bienvenue dans l’Ecologie de la Performance.
2/ Planifier, pour ne pas brûler les étapes ! Respecter votre physiologie

Planifier c’est fixer des échéances et construire votre entraînement en fonction de vos prédispositions et vos disponibilités.

3/ Ne vous trompez pas d’allure, Adoptez votre Rythme

Alternez période de développement et de soutien. Respectez les saisons! Pour préparer une épreuve de longue durée, il faut aussi faire de la qualité et ne pas travailler que sur un seul registre, la longueur.

4/ Restez MOTIVER !

Pourquoi remettre à demain ce que vous pouvez faire aujourd’hui ?

Combien de fois, vous vous poserez la question après votre journée de travail, ou vu les conditions météo de reporter la séance de bosses ? Aucune, c’est donc que vous êtes bien aligné avec votre objectif.
Si ce n’est pas le cas, connaissez-vous vos deux modes de fonctionnement pour vous motiver ?
Est-ce  l’idée de la punition, de la contre-performance qui vous motive ou  l’idée de la récompense et du plaisir que la réalisation de votre objectif  peut engendrer ?
Interrogez-vous sur votre mode de fonctionnement, et intégrer le mentalement. Vous êtes en capacité mentale de provoquer la récompense ou le besoin de vous entraîner pour éviter la contre-performance,  pour déclencher chez vous un climat motivationnel OPTIMAL.
5/ Entourez-vous d’une équipe !

Responsabilisez-vous et entourez-vous de compétences afin de mettre en place un staff qui puisse vous accompagner dans votre préparation et vous mettre à l’abri d’erreurs qui pourraient gâcher votre plaisir : Coach, préparateur physique, staff médical.